film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Vivants et les Morts de Sarajevo
© Archipel 33
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Archipel 33

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal
  • France | 1993 | 75 minutes & 50 minutes | Beta & Hi 8
  • Un film de Radovan Tadic

Cinéaste yougoslave vivant en France depuis 25 ans, Radovan Tadic a filmé à Sarajevo entre octobre 1992 et mai 1993. Il montre la vie quotidienne en s'attachant à quelques personnes dont les destins dessinent peu à peu, dans leur horreur et leur tristesse, le destin collectif d'une population. Les habitants, qui ne peuvent partir, tentent désespérement de vivre "normalement" dans une situation anormale. Dans une ville privée de tout, où la recherche de pain, d'eau ou de bois fait courir des risques mortels, où des obus sont tirés délibérément sur les civils, chaque jour vécu est une victoire sur la mort.

Radovan Tadic, a Yugoslav-born film-maker, living in France these last twenty-five years, filmed in Sarajevo between October 1992 and May 1993. He shows daily life by attaching himself to a few individuals whose destinies draw a picture, in their horror and sadness, of the collective future of a population. The inhabitants, unable to leave, hang on desperately, trying to live "normally" in an abnormal situation. In a city deprived of everything, where going for bread, water or wood entails risking life and limb, where shells are deliberately fired on civilians and where snipers wreak havoc, every day survived is a victory against death.

Distinctions
  • 1994 : Scam - Paris (France) - Documentaire de l'année
  • 1994 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques