film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Une chambre [de bonne] à soi
A (Maid’s) Room of One’s Own
© Myriam Dao
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Myriam Dao

IMAGE

Myriam Dao

SON

Myriam Dao

MONTAGE

Myriam Dao

MUSIQUE ORIGINALE

Myriam Dao

PRODUCTION / DIFFUSION

Myriam Dao

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Myriam Dao

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2021 | 8 minutes | HDV
  • Un film de Myriam Dao

La représentation des domestiques et des femmes de chambre dans la littérature et le cinéma, produite majoritairement par des hommes, comporte des biais, en particulier fétichisation et sexualisation. Dans son essai Une chambre à soi, Virginia Woolf questionne la place des écrivaines dans la littérature anglaise. Une chambre [de bonne] à soi, adopte pour la première fois le point de vue d'une femme, bonne à tout faire dans les années 1950 à Paris. Dans quel espace son corps est-il contraint ? L'architecture haussmannienne parisienne impose sa hiérarchie sociale.

Despite the abundance of illustrations of domestic workers in art, particularly in literature and cinema, representations of these female figures are often full of biases, and are frequently fetishized and sexualized. In A Room of One's Own, Virginia Woolf questioned the place of women writers in the English literature. A (Maid’s) Room of One’s Own adopts for the first time the point of view of a woman, a maid in the Paris 1950s. By what kind of space is her body constrained? The Parisian Haussmann-style architecture imposes her a social hierarchy.