film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Deja que las luces se alejen
© CatnapCine
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Javier Favot

IMAGE

Javier Favot, Raúl Coronel

SON

Nahuel Palenque, Mariano Favot

MONTAGE

Javier Favot

MUSIQUE ORIGINALE

Carlos Eduardo Quebrada Vásquez

PRODUCTION / DIFFUSION

CatnapCine, La Pobladora Cine, AtLast Producciones, Nevada Cine, Nabis Filmgroup, 2Mcine

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

CatnapCine

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Argentine, Uruguay | 2020 | 67 minutes
  • Un film de Javier Favot

DOCU-FICTION

"Rapa vit seul depuis des années dans une cabane perdue dans la montagne, au milieu de la forêt. Javier Favot, ami d’adolescence, passe des mois à filmer, seul, la vie sauvage de Rapa. Une attention intensifiée s’allume au frottement de ces deux solitudes. Attention, d’abord, aux objets, matières et gestes du quotidien, exhaussés par des plans dont la picturalité décadrée traque la beauté dans le détail. Attention ensuite à l’étoffe du présent, du temps qui passe, puis ne passe plus, bloqué par la remontée du souvenir. Dans le sillage de son ami, le cinéaste fait une expérience anti-proustienne : ce qui s’éprouve n’est pas la résurrection du passé à la faveur des sensations qui le rappellent, mais le retour d’un temps perdu qui vient hanter le présent, affecter et changer la perception solitaire du monde. Le creuset de cette expérience est une photographie : le portrait de groupe d’une bande d’amis sur le seuil d’une maison. Bonheur partagé, paradis perdu dont l’image fixe sécrète un charme qui entraîne le film dans une dérive nocturne zébrée d’apparitions : un cheval borgne, un incendie dans la montagne, l’atmosphere de Joy Division non comme musique du paradis, mais comme bande-son de sa perte. "Don’t walk away in silence", chante Ian Curtis. Si la bande-image du bonheur finit par revenir, l’éclat silencieux des sourires et des regards n’annonce aucune retrouvaille. Let the lights move away, le conseil est à double sens : accepte la face nocturne du présent, laisse s’éloigner les lueurs du temps perdu."
(C.N. - FIDMarseille)

DOCU-FICTION

Rapa lives a solitary life in the mountain, until one day a group of travellers arrives in the place and alters his routine. As the landscape is transformed around him, Rapa sinks into his memories when he finds an old photograph.

Distinctions