film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Des morts entre les mains
© Slow Production
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Camille Vidal-Naquet

IMAGE

Henri Deshaunay

SON

Christophe de Pinho

MONTAGE

Maxime Garault

PRODUCTION / DIFFUSION

Slow Production, France 3, France Télévisions

PARTICIPATION

CNC. Aide à l'innovation audiovisuelle, Procirep, Angoa-Agicoa, CNC. COSIP

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Slow Production

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Dans le 19e arrondissement de Paris se trouve un grand hangar que l’on pourrait facilement prendre pour une caserne de pompiers : on y trouve les véhicules d’intervention, un réfectoire, une salle de gym, des vestiaires… Et pourtant, ce lieu n’est autre que le "dépôt" des Services Funéraires de la Ville de Paris (SFVP).
Des "techniciens de convois", employés des pompes funèbres publiques, investissent ce hangar sept jours sur sept. À toute heure, de jour comme de nuit, ces porteurs sont appelés pour convoyer les morts. Nos morts.
Dans une société qui ne veut plus ni toucher, ni même voir ses morts, ces travailleurs de l’ombre sont en contact permanent avec les corps. Des corps dans des états, dans des situations qu’on ne soupçonne pas. Heure après heure, le jour comme la nuit, ces porteurs sont confrontés à ce que l’on ne voit jamais, à ce que l’on ne veut pas voir. Pourtant, rien ne vient perturber leur professionnalisme.
Ensemble, en équipe, solidaires, confrontés à l’impressionnant nombre de morts qui circulent dans la capitale, ils font leur travail avec application, en quasi autarcie. Un travail "comme un autre".